Henri Moiroud, dauphinois, photographe de Pagnol

Coiffé d’un Stetson, John Wayne rencontre les comiques Laurel et Hardy sous l’œil étonné de la starlette Suzy Delair. L’image date de 1950. Précieusement conservée dans les Archives départementales des Bouches-du-Rhône, elle a été réalisée lors du tournage du film « Atoll K », dans les studios marseillais de Marcel Pagnol. Son auteur, Henri Moiroud, est un authentique Isérois, venu au monde le 13 mai 1911 à Saint-Jean de Bournay.

Plus tard en 1940, répondant à une petite annonce, Henri était engagé comme photographe de plateau par le réalisateur Maurice Cloche pour le film « Départ à zéro ». À la fin de ce tournage, en 1941, c’est Pagnol lui-même qui l’embauchait. Dès lors, les tournages s’enchaînaient. Pas moins de sept films en deux ans dont « La fille du puisatier » (avec Raimu), « Naïs » (avec Fernandel) et « La prière aux étoiles » (avec Tino Rossi). Plus tard viendront « Manon des sources » (avec Jacqueline Pagnol et Rellys) mais aussi « Atoll K », le seul film tourné en France par Laurel et Hardy, célèbre duo comique américain, puis « Les lettres de mon moulin » en 1954. Dans le même temps, Henri multipliait les photos en coulisses d’autres tournages. On le retrouve au générique de diverses bandes signées Abel Gance (« Vénus aveugle »), Yves Mirande (« L’an 40 »), Jacques Cousteau (« Calanques sous la mer »), Jean Boyer (« La croisée des chemins »)… Il fixe les portraits de quelques débutants comme Edith Piaf, Jean Marais, Paul Meurisse, Charles Trenet ou d’un certain Ivo Livi qui deviendra célèbre sous le nom d’Yves Montand. Il traque aussi les images insolites de Marseille occupée, la destruction du pont transbordeur par les Allemands et celles de la libération par les Alliés, en août 1944. Au total, plus de 3 000 clichés qu’Arlette Playoust et Florence Bonal ont recueillis pour les Archives départementales des Bouches-du-Rhône. Leur façon de rendre hommage au photographe isérois qui, avant disparaître en 1999 à l’âge de 88 ans, s’était ensuite tourné vers la télévision, mettant savoir-faire et talent au service de Télé Monte-Carlo.

 J.S. 

Photo : Fernandel avec Henri Moiroud
Fonds Moiroud

Couverture de l'almanach dauphinois 2021

 

Pour connaître le Dauphiné sur le bout des doigts…

L’édition 2021 de l’Almanach Dauphinois va vous plaire ! 

Pour en savoir plus sur les lieux historiques, les traditions, les anecdotes… Achetez l’Alamanch Dauphinois. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pré-commande de votre Almanach édition 2022 et expédition à partir du 1er novembre 2021.

X