Pourquoi dit-on “le bleu des glaciers” ?

C’est une question ! Pourquoi l’herbe est-elle verte et la neige est-elle blanche ? Précisons encore que cette question n’exige pas forcément une réponse. L’herbe est verte. Personnellement, cela ne me dérange pas. Je suppose que si elle était bleue ou rouge, cela me conviendrait également.

Il est vrai qu’aujourd’hui, les scientifiques sont en mesure d’expliquer pourquoi telle matière a pris telle couleur. Mais personne n’a encore pu dire, à propos de celui qui aurait créé les couleurs, pourquoi a-t-il décidé que l’herbe serait verte et la neige blanche ?

Et pour prolonger cette idée, les glaciers me direz-vous ? Lorsqu’un glacier est dégagé de toute accumulation morainique, lorsqu’à sa surface il n’y a plus aucune impureté, la glace devient pour ainsi dire très pure. Elle prend alors une couleur d’un bleu translucide. À croire que le ciel vient s’y réfléchir. Et c’est d’une grande beauté. Au XIXe siècle, un glaciologue helvétique s’était intéressé à cette question :

« Nous sommes dans une ignorance parfaite quant aux causes qui déterminent les teintes des glaciers. L’opinion plus ou moins poétique de quelques voyageurs pittoresques, qui ne voient dans ces teintes bleues que le reflet du firmament, ne saurait être prise en compte. Il suffit d’avoir vu des glaciers conserver pendant plusieurs jours consécutifs leurs belles couleurs par un ciel couvert, pour être assuré qu’elle est indépendante de l’azur du ciel ».

C’est ce qu’avait écrit ce glaciologue. On sait aujourd’hui que la glace agit par ses propriétés optiques sur la lumière solaire, en absorbant toutes les radiations, c’est-à-dire toutes les couleurs, sauf le bleu qui est réfléchi. D’où l’impression dominante que l’on reçoit quand on observe un glacier. Il est d’un bleu incroyable.

Personnellement, je préfère voir dans cette couleur de la glace, une opération menée par les petits lutins qui peuplent les crevasses et qui ont un faible pour la couleur bleue. C’est un avis qui n’engage que moi.

J.-M. J.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pré-commande de votre Almanach édition 2022 et expédition à partir du 1er novembre 2021.

X