Aubépine, plante des montagnes

AUBÉPINE
CRATAEGUS OXYACANTHA
ROSACEES

Habitat de la plante : Dans les haies et à la lisière des bois.

Partie utilisée de la plante : La fleur.

Préparation de sa Tisane : Infusion de 15 minutes à environ 2 g de plante par tasse.

Autres utilisations de la plante : Vins, liqueurs.

L’Aubépine, plante de montagne

Où pousse l’Aubépine ?

L’aubépine est un buisson épineux que l’on trouve dans les haies et à la lisière des bois. Mélangé à d’autres buissons, l’arbuste a souvent servi de haie de séparation dans les bocages ou à la périphérie des prés. Mais il ne fallait pas qu’il se permette de pousser au milieu d’un champ ou d’un alpage. Aussi, quand j’étais enfant, à l’époque où l’on « gardait » les vaches quand elles pâturaient, on disait : « tu en profiteras pour faire les épines ». Ce qui consistait à éradiquer avec un « piochon » toutes les pousses des buissons épineux qui auraient voulu se développer dans l’herbe. Mais dans les bois ou à la périphérie, l’aubépine avait toute sa place. Et au printemps c’était avec joie que l’on admirait cette explosion de petites fleurs blanches.

 

Quand cueillir l’Aubépine ?

En montagne, c’est au mois de mai que l’on va cueillir les fleurs d’aubépine. On aura la précaution de les prélever encore en boutons ou juste avant leur éclosion, sinon, les pétales se détachent et la plante perdra de ses vertus. Ce sont plutôt les adultes qui cueillent les fleurs d’aubépine car le buisson est très épineux et les rameaux fleuris sont souvent en hauteur. D’ailleurs, beaucoup s’aident d’un bâton en crochet pour saisir les plus hautes branches.

 

Livre Cueillir Utiliser Plantes Montagne et Fruits Sauvages – Gilles Hiobergary

Apprenez à cueillir et utiliser

les plantes et les fruits sauvages de montagne

Gilles Hiobergary vous conseille et vous apporte tous ses secrets du monde végétal !

Achetez-le !

 

Comment préparer une bonne tisane ?

Ça y est, la tisane est revenue dans les bols et dans les tasses de notre vie quotidienne. Longtemps considérée comme un remède pour les personnes faibles ou malades, la tisane est redevenue une boisson appréciée et un moment de détente agréable. De la tisane au goût fade ou amère, nous avons retrouvé la bonne boisson chaude au doux parfum de plante.

Et dans ce monde agité et souvent difficile à vivre, se faire une bonne tisane est l’occasion de passer un bon moment et de reprendre la maîtrise de notre temps et de notre esprit.

Effectivement, boire une bonne tisane est une action simple, vraie et pleine de sens. Ce sera surtout un instant bien à nous de calme et de sérénité à vivre seul ou à partager avec les autres…

La tisane est une préparation très ancienne. Depuis la nuit des temps, on s’est aperçu qu’il fallait faire macérer les plantes dans de l’eau pour en « capturer » le goût. Techniquement, on se sert simplement de l’eau comme solvant. Pendant la macération, les principes actifs et les principes aromatiques de la plante vont passer dans l’eau. Et comme l’eau chaude est un meilleur solvant que l’eau froide, on fait chauffer l’eau pour faire une infusion. Mais il y a bien d’autres façons de faire des tisanes, la décoction et la macération à froid par exemple, et toutes ces préparations seront vues dans la dernière partie de ce livre.

 

Livre Préparer Bonnes Tisanes Plantes Montagne – Gilles Hiobergary

Apprenez à préparer de bonnes tisanes

Grâce à l’ouvrage de Gilles Hiobergary

Découvrez comment concocter de bonnes tisanes avec les plantes de montagne !

Achetez-le !

 

La tisane d’Aubépine

C’est depuis très longtemps, en phytothérapie, que l’on utilise les fleurs d’aubépine pour soigner les problèmes de tachycardie ou d’hypertension. Et comme à chaque fois, tout usage prolongé, se fera sous contrôle médical.

La tisane d’aubépine est doucement fleurie mais légèrement amère. On pourra donc y associer un peu de tilleul ou de mélisse ou la sucrer avec du miel.

Dans le cadre familial, l’aubépine est surtout utilisée pour les problèmes d’insomnie due à l’anxiété ou la nervosité. Ce sera donc une très bonne tisane du soir.

 Et quel bonheur de faire sécher des fleurs d’aubépine. Il se dégage un parfum légèrement enivrant qui inspire le calme et la douceur.

Ajouter un Commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs nécessaires sont marqués d'une étoile *