four-a-chaux-metier-chaufournier

Le dernier des chaufourniers

Le métier de chaufournier

Pierre est chaufournier dans la Nièvre. Un terme étrange qui renvoie à de vieux métiers disparus, à un ancien monde enfui… Pourtant, Pierre exerce toujours ce métier qui consiste à transformer le calcaire, en le calcinant dans un four spécial, en chaux utilisable à des fins agricoles ou industrielles.

Nous n’allons pas dire que la chaux appartient au passé. Elle fait toujours partie des composants de la construction (ciment, mortiers à la chaux, chaux hydraulique, badigeons au lait de chaux…) ; elle sert aujourd’hui comme autrefois à assainir maisons et cultures, telles ces façades que l’on blanchit encore traditionnellement à la chaux ou ces arbres fruitiers dont on badigeonne le tronc. La production de cette chaux est devenue industrielle, et le fait de grosses sociétés anonymes.

Notre chaufournier, lui, vit dans un tout autre monde. Celui des anciens maîtres chaufourniers qui travaillaient en famille et en toute indépendance et qui seraient à présent moins d’une dizaine en France. Leur métier, qui consistait à fournir les chaux de construction mais aussi à livrer aux agriculteurs la chaux à épandre sur leurs cultures, a été favorisé par les Sociétés d’Agriculture du XIXe siècle. Pour améliorer les rendements agricoles, notamment dans les terrains trop acides, quoi de mieux que la chaux pour neutraliser cette acidité ?

couverture-almanach-bourguignon-2020

Authentique et convivial

Découvrez l’Almanach Bourguignon ! 

Témoignages, souvenirs, légendes … Apprenez en plus sur le patrimoine et les valeurs de la région

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *