La fontaine miraculeuse de Saint-Agrève, en Ardèche

La fontaine miraculeuse de Saint-Agrève

Photo collection APF

Venu d’Espagne, évêque du Puy au VIIe siècle (il meurt en février 602), saint Agrève évangélise le secteur des Boutières, le haut plateau Vivarais, entre Haute-Loire et Ardèche, le nord du Velay. La paroisse qu’il instaure à Chiniac, où il sera inhumé, confère au XIIe siècle le nom du saint homme à la localité. Chinacum devient ainsi Sanctus Agrippanus, Saint-Agrève (dans l’actuel diocèse de Viviers). L’histoire raconte que, lors de l’un de ses voyages, il est attaqué par des brigands qui le tuent. Une autre version dit que sa mort serait due à la maladie et aux rigueurs climatiques.

Et puis la légende s’en mêle. La Dame du lieu n’apprécie pas le reproche d’idolâtrie fait aux occupants du territoire. La sanction tombe : emprisonnement suivi de décapitation. On ne plaisante pas en ce temps-là avec ces sujets-là. Le supplicié aurait prononcé les paroles suivantes avant de rendre l’âme : « Là où ma tête roulera, une fontaine jaillira qui jamais ne tarira ». De fait, une fois sectionnée, la voilà dévalant la pente jusqu’au bas de la colline. Et précisément là où elle s’immobilise, sort une source aux eaux bénéfiques pour les yeux, le nez et les oreilles.

L’histoire ne s’arrête pas là. Les reliques de saint Agrève sont ensuite transférées au Puy où une église porte son nom jusqu’à la Révolution (elles se trouvent aujourd’hui dans l’église Saint-Georges). En 1946, à l’initiative du père Belin, curé de la paroisse de Saint-Agrève, une petite chapelle de style néo-roman est construite juste à côté de la fontaine miraculeuse. Cette fameuse fontaine, visible sur notre photo en ce XXe siècle commençant (la chapelle n’étant pas encore édifiée), et « qui jamais ne tarira », s’est aujourd’hui asséchée. Toute prophétie n’est pas forcément vouée à s’accomplir jusqu’au bout. Il faut dire qu’il n’y a rien de vraiment miraculeux dans les phénomènes hydrographiques. Ni dans le réchauffement climatique. Ni dans le captage des sources.

R.D.

couverture de l'Almanach de l'Ardèche 2021

Découvrez la région de l’Ardèche grâce à votre Almanach !

Anecdotes historiques, recettes traditionnelles … Et plus encore !

ACHETEZ-LE !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pré-commande de votre Almanach édition 2022 et expédition à partir du 1er novembre 2021.

X